avalanches de débris : correspond au déplacement sur une pente d'un volume important de roches variées. Ce phénomène résulte de l'écroulement partiel de la région sommitale d'un édifice volcanique.

bombe volcanique : Lambeau de lave qui s'il est suffisamment fluide peut prendre, dans son trajet aérien, en tournoyant, une forme fuselée ou s'écraser au sol en galette (en "bouse de vache") ; plus visqueux, en retombant au sol, il verra sa croûte superficielle se craqueler (en "croûte de pain").
Taille variant de quelques centimètres à plusieurs mètres.

brèches : terme très général désignant toutes les roches pyroclastiques comportant une certaine proportion d'éléments grossiers, mêlés à des éléments fins constituant le ciment (ou matrice). 

caldeira : cavité d'origine volcanique plus ou moins circulaire due soit à des explosions soit à des effondrements par soutirage du magma.

cinérite :(du latin cinis, cineris "cendre") roche pyroclastique stratifiée, souvent tendre et poreuse, formée par l'accumulation de cendres volcaniques en milieu marin ou continental.

cumulo-dôme : Volcan de type explosif, formé de dômes superposés, juxtaposés ou emboîtés, dû à l'irruption de laves visqueuses et de téphras provenant d'explosions violentes.

décrochement dextre : faille verticale le long de laquelle coulissent en sens inverse deux compartiments ;dans un décrochement dextre, le compartiment qui fait face à celui sur lequel on se trouve se déplace vers la droite.

décrochement senestre : Dans ce cas, le déplacement observé se fait vers la gauche.

diatrème : creux cylindrique d'explosion volcanique, de dimension hectométrique, comblé par les matériaux de cette explosion, partie superficielle d'une cheminée volcanique remplie de brèches.

dôme :édifice de forme hémisphérique dans la plupart des cas, il existe différentes formes de dômes.

dyke : intrusion de roche volcanique en forme de mur, recoupant les strates de l'encaissant. les dykes "fossilisent" les conduits d'alimentation du magma.

édifice monogénique : se dit d'un volcan dont la construction résulte d'une seule phase d'activité volcanique ;ce type de volcan a donc une taille relativement réduite (c'est le contraire d'un édifice polygénique).

filon : intrusion en couches rectilignes plus ou moins tabulaires de roches ignées qui recoupent d'autres roches (aussi appelé "sill").

fissural (volcanisme de type) : un volcan fissural est un volcan très plat. La lave très fluide s'échappe par de petites fractures à la surface du sol. Ce sont des volcans linéaires qui forment une longue fissure dans la croûte terrestre. ces volcans sont peu redoutables.

graben : fossé d'effondrement limité par deux failles.

horst : c'est le contraire d'un graben ; une structure tectonique haute flanquée de chaque côté par des failles normales limitant des compartiments effondrés.

hyaloclastites : terme englobant une grande variété de roches fragmentées par  l'effet d'un contact brutal d'une lave fluide (le plus souvent, un basalte) avec de l'eau, dont l'origine peut être marine, lacustre ou glaciaire.

ignimbrite :  Roche formée par l'accumulation de débris de laves soudés à chaud, à aspect de ponce ou de lave un peu fluidale. Ces formations proviennent d'éruptions explosives catastrophiques (nuées ardentes) et peuvent couvrir des surfaces importantes (20.000 km2 ou plus).

intrusion : dans le cas du volcanisme, mise en place d'un magma dans une formation géologique préexistante (encaissant). Ce magma, en refroidissant lentement, donne des roches plutoniques. 

lahar : coulée boueuse

maar : cratère d'explosion en forme de cuvette large de quelques dizaines à quelques centaines de mètres, entouré d'un rempart mince et bas de débris volcaniques (tufs, ponces, cendres....). Souvent, ces cratères sont occupés par des lacs.

neck : ( de l'anglais "cou") remplissage ou comblement vertical de matériel intrusif ou bréchique (ignimbrite et agglomérat) d'une cheminée volcanique recoupant la roche encaissante. En général, le neck demeure en relief suite à l'érosion du cône.

neptunisme : les roches ignées et métamorphiques dérivent d'une origine marine.

nuées ardentes : grand volume de gaz brûlants à très forte pression transportant, suite à à une violente explosion, des masses considérables de débris de lave ( des cendres aux blocs en passant par les scories) et se déplaçant à grande vitesse (100 km/h et plus).

orgues volcanique : colonne prismatique, e,n champ, à section pentagonale ou hexagonale, formée perpendiculairement à la surface ou à la base d'une coulée de la lave lors du refroidissement.

pipe : ( de l'anglais "tuyau") cheminée cylindrique verticale remplie de lave.

pépérite : roche pyroclastique, de teinte grisâtre à roussâtre, constituée par des granules globuleux de lave basaltique vitreuse liés par un ciment de composition marno-calcaire.

péridotite : roche magmatique grenue, lourde, de teinte variant du jaune sombre au vert noirâtre constituée à plus de 50 % par des cristaux de péridot (= olivine).

phréatique : se dit d'une éruption où la vaporisation explosive de l'eau imprégnant les formations poreuses ou fissurées d'un appareil volcanique (nappe phréatique) est le facteur déclenchant. Les produits des éruptions phréatiques ne sont constitués que de matériaux anciens arrachés par l'explosion à l'encaissant.

phréatomagmatique : se dit d'une éruption qui résulte de l'interaction d'un magma ascendant avec une nappe d'eau (nappe phréatique, lac, eau de mer...). Il en résulte une éruption fortement explosive qui fragmente à la fois matériaux anciens (encaissant) et juvéniles (magma frais).

planèze : ancienne coulée ou nappe volcanique mise en relief par l'érosion, nappe de lave disséquée par les ravins ou les vallées.

plutoniste

ponce :Roche volcanique vitreuse, très poreuse, d'ou une faible densité (elle peut flotter sur l'eau). Elle se forme à partir de fragments de magma visqueux ( rhyolitique, dacitique, ou andésitique) qui, projetés en l'air par un volcan, subissent une brutale chute de pression, ce qui produit un dégazage et la formation de bulles séparées par de minces parois de verre volcanique. Ces roches, de teinte claire, sont friables et les fragments (de 1 à 15 cm environs), d'abord anguleux s'émoussent rapidement.

protrusion : construction volcanique constituée par l'ascension verticale d'un piston de lave semi-rigide : la viscosité de la lave est telle qu'elle ne peut subir aucune expansion latérale et conserve à l'extérieur de l'orifice le diamètre acquis dans la cheminée.

pyroclastite : roche formée par l'accumulation de débris volcaniques éjectés (projections). 

rift : fossé d'effondrement de l'écorce terrestre à l'échelle continentale bordé de failles normales.

scorie : fragment de lave vacuolaire de faible densité, à surface irrégulièrement poreuse, apparaissant dans les projections volcaniques ou sur des coulées dont la surface est craquelée.

sill : voir filon.

stratovolcan : édifice volcanique composite, de longue durée, de forme plus complexe qu'un simple cône, constitué par une alternance plus ou moins régulière de coulées de lave et de couches pyroclastiques de compositions variées.

système filonien : ensemble de lames de roche épaisse de quelques centimètres à quelques decamètres, et recoupant le plus souvent les structures des terrains encaissants. Un filon correspond le plus souvent au remplissage d'une fracture.

thermoluminescence : émission de lumière par des substances sous l'influence de la chaleur.

tufs : roche formée par accumulation de projections volcaniques en fragments millimétriques consolidée sous l'action de l'eau.

xénolites : fragment de socle arraché lors de la montée du magma dans la cheminée volcanique.